Après avoir retrouvé nos passagers,deux artistes peintres et sculpteurs,nous partons nous placer pour le chargement d'orge à tavers, en essuyant la tempête orageuse qui nous pousse le bateau vide, avec une forte prise au vent, bonne entrée en matière pour les cinq premières minutes de navigation.

Le chargement est très rapide, quoique un peu poussièreux..

0705_chargement_tavers_seine_gil__1__24_1

0705_chargement_tavers_seine_gil_25_1



















Pour rejoindre paris, on est avalant, en termes de terriens, on descend les écluses, ici celle de Ablon

0705_ecluse_ablon_seine_amont_crepuscule_38_1

La traversée de Paris est toujours belle, mais demande de la concentration entre les nombreux ponts et le trafic dense
0705_paris_seine__42__98_1
0705_paris_seine__43__99_10705_paris_seine__40__96_1



























Gil est toujours désigné volontaire d'office pour conduire dans Paris. Ayant été quatre ans pilote aux bateaux parisiens, il connait par coeur l'ordre des ponts.

Nous avons la preuve que le trafic fluvial est plus rapide que le tgv ayant effectué le record de vitesse
Nous l'avons dépassé facilement,.. bon, j'avoue, il était arreté sous la tour Eiffel

0705_paris_tgv__tour_effel__2__102_1

0705_ecluse_suresnes__28__39_1
Nous quittons Paris par l'écluse de Suresnes, toujours avalant pour aller rejoindre à Conflans l'Oise, que nous remonterons,
nous serons "montant"