Au début du canal de st Quentin, se trouve la ville de Tergnier.
Jean-Claude professionnel et passionné des voies ferroviaires, nous a livré l'histoire de cette ville
Merci de ces explications. On voit ici l'ancienne ville malheureusement bombardée pendant la guerre, dont le plan représentait un embiéllage de locomotive Pacific à trois roues motrices

Tergnier_1920


"La principale idée fondatrice était la restitution de l'élément "terre" à l'ancien paysan devenu cheminot par adjonction à son logement d'une basse-cour et d'un jardin potager. Toute liberté pour sa mise en exploitation lui étant garantie, l'ouvrier-jardinier utiliserait ses loisirs comme dérivatif aux frustrations occasionnées par un travail monotone qui banni l'initiative personnelle.

Dautry commença par Tergnier car c'est à Tergnier qu'eurent lieu les plus importants mouvements de grève en 1910. Dans le but d'extraire les cheminots des faubourgs industriels de la ville, il installa la cité de Tergnier en rase campagne. Les équipements éducatifs et sanitaires sont rassemblés sur la "roue" centrale afin de mieux disséminer les logements. La gestion de la cité est dévolue aux femmes moralement plus sûres que les hommes pense Dautry tandis que les femmes répondent présent à son invitation trop heureuses de trouver là un nouveau champ d'action. Dans le même temps, les syndicaliste CGT et CGTU dénoncent en vain l'esprit paternaliste du réseau du Nord tandis Dautry favorise l'émergence d'associations par une assistance financière suffisante dédiée à leur fonctionnement